M A S Q U E S / M A S K S
 
 

 

 

 

Hayat, 2006 - Tirages jet d'encre sur papier Canson Aquarelle Fine art, format 30x40, ed. de 5 & Digigraphies sur papier aquarelle Fine art, format 60x80 cm, ed. de 8 .

 

 

A partir de « Mémoires des enfants cachés » un recueil de témoignages de femmes juives sur les conditions de leur clandestinité, adapté pour la scène et interprété par Sophie Sergio et Isabelle Bondiau-Moinet, Hayat a réalisé une vidéo où apparaissent simultanément les visages des deux comédiennes tatoués par les violences qu’engendrent les conflits de l'actualité.
De cette vidéo Hayat a choisi vingt «visages-écrans», regards clos, cadrés serreés, à l'identique et interchangeables, installés de façon linéaire comme pour dire que si la vie continue, la tragédie aussi. Dans la vidéo comme dans l'installation on finit par ne plus percevoir qu'un seul visage, celui d'une femme silencieuse face à ses fantômes ou peut-être celui de sa fille qui cherche à comprendre pour partager.

Inspired by the book « Mémoires des enfants cachés 39-45” (Memories of hidden children), a collection of testimonies by Jewish women, staged and interpreted
by Sophie Sergio and Isabelle Bondiau-Moinet, Hayat produced a video where the faces of the two actresses are tattooed with images of violence resulting from the current conflicts around the world.
In this video, Hayat chose twenty “face-screens”, eyes shot, tightly framed, identical, interchangeable and linear to say that if life continues, tragedy as well. In the end, it is one single face which shows through, the face of a silent woman confronting her own inner ghosts or perhaps the face of her daughter willing to share and understand.

(...) "Mon enfance s'est arrêtée ce jour-là. Ce jour là, je suis devenue adulte, j'avais six ans. J'ai en mémoire le visage d'une mère comme toutes les mères sans doute, aimant, affectueux, particulièrement généreux." (Paroles d'étoiles, JP Guéno, J. Pecnard)

Modèles : Sophie Sergio et Isabelle Bondiau-Moinet, actrices