B O I T E S - N O I R E S

 


Tirage jet d'encre sur dibond / Inkjet print on dibond © Hayat 2017


 


Nice et l’Art dans la Ville : les palissades du chantier du tramway comme supports artistiques

Solliciter des créateurs pour qu’ils introduisent, dans le paysage urbain, une présence artistique contemporaine, est devenu une réalité à laquelle la Ville de Nice est particulièrement attachée. Le pari de toute installation d’œuvres d’art dans l’espace public est de métamorphoser la ville en ré-interrogeant le patrimoine existant, en installant des repères nouveaux qui eux-mêmes façonneront la future image de la cité.

La Ville de Nice m’a invité à m’exprimer sur la Palissade du Square Durandy/Rue Gubernatis. J’ai donc conçu cette nouvelle série qui se nomme « Boites noires » dans laquelle toute l’ambivalence et la contradiction de notre démocratie se retrouvent. La sécurité et la liberté sont deux des droits inaliénables et fondamentaux de tout citoyen. Mais comment concilier les deux quand ces mêmes citoyens veulent toujours plus de sécurité en refusant toute atteinte à leur vie privée ?
J’ai conceptualisé ce(s) contrôle(s) par des corps recroquevillés  enfermés dans des univers noirs éclairés d’une lumière policière bleue glacée. Chacun porte tatoué sur son corps un des sigles des services de renseignement, réseaux sociaux, modes de paiement, communication ou activités de surveillance utilisant des moyens électroniques super-sophistiqués pour nous pister insidieusement : Facebook, Drones, Sms, Smartphone, Visa Card, Nsa, Google, Adn, Camera de Surveillance, Email, Gps, Cia, Mafia, Twitter …
« Boites noires », terme d’aéronautique, symbolise bien, d’une part, l’enregistrement systématique des données et des conversations, et d’autre part, l’enfermement de ces corps bleus dans des espaces obscurs.

Big Brother is following you